PontsLa perleLe couvre-lit à duite de dessusLe castorDes vieux pays au nouveau mondeAir de fêteLe dessin cachemireL’arbre de vieLe cauriLe patoluLa route de la soieChintzMotifs improvisésBleu nuitLe tapis orientalVêtement de combat

La perle

Avant que les commerçants de fourrure européens ne leur en proposent, au XVIIe siècle, les Premières nations canadiennes ne connaissaient pas les perles de verre. Elles se sont toutefois rapidement entichées de ces perles qui allaient devenir leur ornement favori, devant les piquants de porc-épic séchés et les perles de coquillages. Lors de leur expédition de 1804 dans le nord-ouest canadien, Lewis et Clark avaient pris soin d’apporter des perles pour négocier avec les représentants des Premières nations. Malheureusement, ils s’étaient trompés quant au type de perles recherchées, les bleues et les blanches, n’ayant surtout à offrir que des rouges et de faux grenats. Ils se sont aperçus de leur erreur avant qu’il ne soit trop tard, et leur expédition a été couronnée de succès.





D’où ce textile provient-il?

Prévisualisation de la carte du monde

La perle

sac à pipe
Amérique du Nord : Canada, Canada central, Ontario, Cri
1880 - 1900, fin du XIXe siècle
Peau de chevreuil fumée, brodée de perles de verre et de métal
46 cm x 13 cm
Don d'Elizabeth Rooney
T96.0181 Textile Museum of Canada



Avant de livrer bataille, les guerriers cris de Woodland fourraient pipes et tabac dans des sacs en peau de chevreuil comme celui-ci, qu’ils attachaient à leur ceinture. Afin d’en préserver le cuir, ils tannaient leur sac avec de la cervelle de vache, puis le fumaient pour l’imperméabiliser. Les perles de verre cousues sur ce sac forment un panneau avant et un panneau arrière, chacun présentant une version différente des motifs floraux traditionnels des Cris de Woodland. Ce type de broderie perlée est antérieur à 1880, année à partir de laquelle on a cessé d’utiliser les perles taillées en argent comme ornements.

Les Premières nations canadiennes se servaient de ceintures et de cordes de wampum (coquillages polis) pour consigner les événements importants et décrire les valeurs fondamentales de la confédération iroquoise, comme la coopération et le consensus. Les Européens croyaient à tort que le wampum était une forme de monnaie pour les Autochtones.






À vous de jouer
Testez et enrichissez votre connaissance des textiles. Choisissez une aventure parmi les quatre proposées.


Créez une mola Teignez avec des plantes Découvrez un tapis magique Savoir-faire animal