OriginesAfghanistanNigeriaRussieGhanaPanamaChineChineLes BalkansHongrieJaponJaponPakistanPhilippinesSyrieUkraine

gilet (kataginu)

La méthode japonaise de teinture par réserve (katazome) repose sur des outils très simples : de la pâte de riz, un motif en papier et une seule teinture végétale, comme le kaki. L’artisan fait pénétrer la pâte de riz dans le tissu à travers un pochoir de papier épais auquel il a donné la forme d’un petit motif en tourbillon. Le tissu réservé par pochoir résiste à la teinture, et il suffit de le laver pour enlever la pâte.





D’où ce textile provient-il?

Prévisualisation de la carte du monde

Japon

gilet (kataginu)
Asie : Asie de l'Est, Japon
1789 - 1868, fin de la dynastie Edo
Chanvre tissé, motif conçu par réserve en pâte, au pochoir
81 cm x 77 cm
Don de Kaoru Kamimura
T94.0018a Textile Museum of Canada



La tenue officielle du guerrier samouraï en vogue à l’époque Edo (1789-1868), au Japon, consistait en un gilet (kataginu) et un pantalon (hakama) sur un simple kimono. Le motif de cet ensemble en chanvre a été réalisé à l’aide de la technique katazome, ou par réserve en pâte au pochoir. L’emblème, dit mon, du clan Takeda apparaît sur le devant du pantalon et du gilet. À la fin de l’époque Edo, le costume des samouraïs s’est fait exagérément complexe, avec l’ajout d’ailerons rigides aux épaules, soutenus par des os de baleine.

Ce motif de pochoir vise à imiter le « chagrin », plus particulièrement le cuir grenu du requin. La texture naturellement granuleuse du tissu résulte de plusieurs étapes laborieuses de teinture au pochoir. Si le « chagrin » renvoie à la douleur causée par l’humiliation ou la déception, il est aussi ce cuir travaillé de façon à le rendre grenu… Ne dit-on pas une « peau de chagrin »?






À vous de jouer
Testez et enrichissez votre connaissance des textiles. Choisissez une aventure parmi les quatre proposées.


Créez une mola Teignez avec des plantes Découvrez un tapis magique Savoir-faire animal