LieuxLe jardin d’enfantsLe berceauLa forêtLa fermeLa chambre à coucherLe cœurLa Nouvelle-FranceLe salonLes PrairiesLoin du foyer maternelLe Grand NordLa côte PacifiqueLa table à théLa cabane en rondinsL’étang gelé

robe
opens in new window

Cette robe appartenait à une enfant de la famille Gerstenburger, immigrée il y a environ 150 ans à Bond Head, dans le comté de Simcoe, en Ontario. Au XIXe siècle, les vêtements comme celui-ci passaient d’un enfant à l’autre, si bien qu’il en reste très peu aujourd’hui. Cette robe n’a pas seulement échappé à l’usure, mais l’état parfait dans lequel elle est parvenue jusqu’à nous montre qu’elle a aussi fait l’objet d’un grand soin.





D’où ce textile provient-il?

Prévisualisation de la carte du monde

Le jardin d’enfants

robe
Amérique du nord : Le Canada, Canada Central, Ontario, Comté De Simcoe,
1860 - 1870, début du XIXe siècle
Laine filée et tissée à la main, doublure de coton imprimé à la planche
72 cm x 56 cm
Don de Greta Ferguson
T90.0366 Textile Museum of Canada



Le corps et les manches de cette robe de fillette écossaise ont été coupés dans une étoffe de laine filée et tissée à la main. Ce vêtement soigneusement confectionné est sobre tant dans ses couleurs que son style. La bordure de velours au col, le plissé du corsage et de la jupe ainsi que les coutures, fort probablement faites avec une machine à coudre domestique dotée d’une pédale, sont autant de signes de richesse.

C’est peut-être en regardant une fillette vêtue d’une robe semblable à celle-ci que l’Ontarienne Catherine Parr Traill, arrivée au pays au XIXe siècle et auteure de nombreux livres sur la vie des pionniers, a pu écrire : « On reconnaît la personne sensée aussi bien à sa tenue qu’à sa conversation. » Catherine Parr Traill, The Canadian Settlers Guide, 1855






À vous de jouer
Testez et enrichissez votre connaissance des textiles. Choisissez une aventure parmi les quatre proposées.


Créez une mola Teignez avec des plantes Découvrez un tapis magique Savoir-faire animal